Section Roquevaire
Section Roquevaire

Le Plan Européen Juncker

0 commentaire Le par

Depuis l’an passé, 18 projets français ont bénéficié du Plan Juncker

       Avec 18 projets retenus depuis son démarrage, la France est le pays qui en a le plus décrochés, devant l’Italie. Neuf d’entre eux ont été choisis sur le volet innovation et infrastructure du plan opéré par la Banque européenne d’investissement (BEI) et les neuf autres sur le volet financement des petites et moyennes entreprises opéré par le Fonds européen d’investissement (FEI). 
       Parmi les projets sélectionnés l’an passé, la BEI a, par exemple, accordé des prêts de long terme. Une SEM d’Île-de-France et la régie picarde du service public de l’efficacité énergétique en ont bénéficié pour 400 millions d’euros. La banque a également approuvé des prêts de très long terme dans le cadre du déploiement du très haut débit dans les zones peu denses. Par ailleurs, un prêt de 500 millions d’euros vient d’être autorisé pour construire sans subvention publique 13 000 logements intermédiaires en cinq ans 
       De son côté, le FEI a, entre autres, accordé une garantie à BpiFrance pour financer et accompagner la création d’entreprises nouvelles via son fonds d’amorçage. Le montant total des investissements « auxquels la BEI et le FEI ont donné une impulsion en France est estimé à 9,4 milliards d’euros ».
       Les financements de projets se poursuivront cette année comme participer à la création en France de la première usine européenne de recyclage et de refonte des déchets de titane aéronautique.
       Pour atteindre ses objectifs, le Plan Juncker prévoit de mobiliser des investissements à hauteur d’au moins 315 milliards d’euros sur trois ans. 

A.W.
Publié dans MaireInfo du 03 mars 2016

Soyez le premier à commenter cet article

Laisser un commentaire

Sur le même thème, lire aussi :

Les derniers contenus multimédias