Section Roquevaire
Section Roquevaire

Traitement Bio – Toxiques naturellement

0 commentaire Le par

Lire ici l'article publié dans le Magazine "Que Choisir" N° 550 de septembre 2016. D'où il appert que les traitements bio, quoique l'on pense trop souvent, ne sont pas sans possibilité d'ajouts très toxiques. Cela se comprend d'ailleurs car, pour être efficace, il faut nécessairement que le traitement appliqué, qu'il soit "chimique" ou bio, possède une ou des matières actives toxiques, en particulier afin de lutter contre les déprédateurs, les micro-organismes, etc...

RSA

0 commentaire Le par

RSA : le gouvernement mettra plus d'argent pour aider les départements      A une semaine du congrès des départements de France, le gouvernement vient de confirmer le renouvellement en 2016 du fonds de solidarité pour les départements en difficulté de paiement du RSA. Ce fonds tournerait « autour de 200 millions d’euros cette année », quand il était de 50 millions d’euros l’an dernier. Le montant est donc quadruplé par rapport à l’an dernier où seuls 10 départements en avaient bénéficié. On en déduit logiquement que quatre fois plus de départements en bénéficieront. Ce qui corrobore l’estimation de l’Assemblée des départements de France (ADF) sur le nombre de

Faute d’argent, les plus pauvres sacrifient leur santé

0 commentaire Le par

Faute d’argent, les plus pauvres sacrifient leur santé      Parmi les Français les plus pauvres (ceux qui appartiennent à un ménage dont le revenu mensuel net est inférieur à 1 200 euros), la moitié a déjà renoncé ou repoussé une consultation chez le dentiste, soit un bond de 22 points par rapport à 2008, et près de 4 sur 10 un rendez-vous chez un ophtalmologiste (39%, + 9 points), selon le 10e baromètre Ipsos/Secours populaire.       Dans les foyers les plus modestes, 64% indiquent avoir eu des difficultés au moment de payer des actes médicaux mal remboursés par la Sécurité sociale.    

Coût des rythmes scolaires

0 commentaire Le par

Rythmes scolaires : la nouvelle enquête de l'AMF confirme le coût important pour les communes et intercommunalités         Le coût annuel brut moyen par enfant est estimé cette année à 231 euros pour les communes .  Une fois déduites les aides du fonds de soutien et celles des Caf, ce coût atteint 161 euros. Pas de différence entre les communes et les intercommunalités. En revanche, le reste à charge est légèrement moins lourd pour les intercommunalités (66%) quand les communes doivent assumer 70% et plus encore les communes rurales (73%). Cette différence s'explique sans doute par le fait que les intercommunalités ont davantage développé

Le coût des crèches

0 commentaire Le par

Crèches : les charges de personnel constituent près des trois-quarts des dépenses      Les charges de personnel représentent les trois quarts (74,7 %) du prix de revient moyen d'une heure de crèche ou établissement d'accueil du jeune enfant (EAJE). C'est le résultat d'une étude sur les coûts de fonctionnement des crèches réalisée à la demande de la Caisse nationale des allocations familiales (Cnaf). Les achats (7,1 %), les amortissements et provisions (5,1 %) et les services extérieurs d'entretien, la location, la sous-traitance générale, etc. (5 %) constituent les principales autres charges. En additionnant les amortissements et provisions, les charges de location, de copropriété et d'entretien, les coûts liés à l'immobilier

Inégalité dans l’enseignement

0 commentaire Le par

Inégalité dans l’enseignement : la France toujours très mauvaise élève       Ce n’est guère qu’une confirmation : l’étude Pisa (Programme international pour l’évaluation des élèves) publiée en 2013 faisait déjà état de l’écart inquiétant entre les niveaux scolaires des élèves venant de milieux favorisés et venant de familles pauvres . L’étude de l’Unicef va dans le même sens, jugeant, en France, les écarts de réussite « très importants » entre les enfants des différentes couches sociales.      C’est le Danemark qui occupe la tête du classement, et Israël et la Turquie qui sont derniers. Globalement, les inégalités se sont creusées presque partout depuis 2008 .Sur

Lutte contre la pauvreté

0 commentaire Le par

Toujours des « insuffisances » et des « retards » dans la lutte contre la pauvreté        Le Collectif Alerte et le Conseil national des politiques de lutte contre la pauvreté et l'exclusion sociale (CNLE) viennent de rendre chacun un bilan, mercredi et jeudi, sur l’avancement du plan national contre la pauvreté et pour l’inclusion, lancé en 2013.« Le plan pauvreté n’a pas fait reculer fortement la pauvreté .        En ligne de mire cette année : les ambitions autour de la réforme de la prime d'activité et du RSA activité, mise en œuvre en 2016. Ni les associations ni le CNLE « ne peuvent se

Logements sociaux en nombre trop insuffisant dans trois communes des Bouches-du-Rhône, dont Mimet et Plan-de-Cuques

0 commentaire Le par

       Mimet, Eguilles et Plan-de-Cuques (respectivement 4667, 7737 et 10797 habitants) « ont refusé, soit de s’engager sur un plan d'actions, soit accepté mais avec une ambition très insuffisante pour se rapprocher des objectifs imposés par la loi », affirme la préfecture. Selon le communiqué, ces trois communes « ont bénéficié de la même volonté de dialogue que toutes les autres afin qu’elles puissent s’engager dans un contrat de mixité sociale avec l’État. »        « Faux », répond le maire de Mimet, Georges Cristiani, également président de l’Union des maires des Bouches-du-Rhône. « Je n’ai jamais refusé quoi que ce soit. Le préfet a bien

RSA

0 commentaire Le par

RSA : alors que les départements doivent 110 millions d’euros à la Caf, leurs dépenses ont augmenté de 23 % depuis 2010        Dans une lettre adressée la semaine dernière au Premier ministre, le président du conseil d'administration de la Cnaf, Jean-Louis Deroussen, révèle que les conseils départementaux doivent 110 millions d'euros aux Caisses d'allocations familiales (CAF) au titre du revenu de solidarité active (RSA) pour 2015. Du fait notamment de leurs difficultés à honorer leurs dépenses liées à cette allocation, certains départements ne s'acquittent plus de leurs remboursements auprès des CAF, qui se retrouvent à leur tour menacées de « difficultés de trésorerie »,   

Les minima sociaux concernent 11 % de la population !

0 commentaire Le par

Près de 11 % de la population couverte par les minima sociaux        Plus de 4 millions de personnes percevaient, au 31 décembre 2013, l’un des neuf minima sociaux. C’est 4,8 % de plus que l’année précédente et 9,4 % par rapport à 2011. Depuis la crise de 2008, ce chiffre aurait même progressé de près de 22 %. En tenant compte des conjoints et des enfants à charge, ce sont 7,1 millions d’individus qui étaient couverts par ces minima, soit 10,9 % de la population française. Des dépenses d’allocations qui s’élevaient ainsi à 22,9 milliards d’euros, soit 1,1 % du PIB.        Si cette

Les derniers contenus multimédias