Section Roquevaire
Section Roquevaire

La construction de nouvelles prisons: une politique qui mène droit dans le mur

0 commentaire Le par

  69 375 : c’est le nombre de personnes qui étaient détenues dans les prisons en juillet dernier, la France atteignant ainsi des taux de détention inégalés depuis le 19e siècle. Contraignant 3 à 4 personnes à partager des cellules de 9m2 en maison d’arrêt et autour de 1 500 personnes à dormir chaque nuit sur des matelas posés au sol. Au mépris du principe de l’encellulement individuel et de la dignité des personnes, près de 15 000 personnes sont en « surnombre » et une quarantaine de maisons d’arrêt connaissent un taux d’occupation de plus de 150%.        Pour y remédier, le gouvernement annonce la construction de 10 000 nouvelles places

Défenseur des droits

0 commentaire Le par

       Ce sont 75 000 dossiers qui ont été traités en 2015, avec une priorité donnée « à la promotion de l’égalité, à la lutte contre les discriminations et à l’accès au droit ». Mais l’année a été, évidemment, aussi marquée par les attentats et la promulgation de l’état d’urgence.        Le Défenseur des droits (qui regroupe à présent le médiateur de la République, la Halde, le Défenseur des enfants et la Commission nationale de déontologie de la sécurité) est une institution riche de 400 délégués territoriaux et presque 680 points d’accueil sur tout le territoire. 120 000 demandes lui ont

Radicalisation islamique: la prison est la pire des solutions

0 commentaire Le par

Le N° 88 de juillet 2015 de la revue "Dedans Dehors" , publiée par l'Observatoire International des Prisons, section française, est consacré aux religions en prison. On a reporté ici l'article écrit dans ce N° par F.Khosrokhavar, sociologue, qui a dirigé deux enquêtes sur l'Islam en prison, et qui est Directeur d'Etudes à l'Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales. Ce qui est souligné l'a été par l'administrateur de ce blog.

2014, année noire pour les droits de l’homme, y compris en France, selon Amnesty International

0 commentaire Le par

     Les années se suivent et, sur certains sujets, se ressemblent : comme tous les ans, le rapport d’Amnesty international, dont la version 2014 a été publiée hier, s’indigne de la manière dont la France traite les Roms.        Selon le rapport, on compte aujourd’hui en France 429 bidonvilles, où vivent 19 000 personnes, le plus souvent originaires de Roumanie, de Bulgarie ou de l’ex-Yougoslavie, dans des conditions de précarité extrême. Au cours des neuf premiers mois de 2014, les autorités françaises ont procédé à l’expulsion de force 11 000 personnes de ces camps. Malgré la volonté affichée par le

L’échec de la politique israélienne, place aux peuples

0 commentaire Le par

Depuis 47 ans, l’Etat d’Israël occupe des territoires en Palestine qui ne lui appartiennent pas. Quel autre Etat pourrait se permettre une telle occupation sans provoquer la contestation des Etats du monde ? Toute politique d’expansion est contraire aux principes fondamentaux de la charte des Nations Unies. Plus grave encore, l’Etat d'Israël colonise ces territoires et, par sa politique, empêche leur développement.      Pour autant, cette politique assure-t-elle la paix et la sécurité pour le peuple israélien ?      Bien au contraire, cette politique accroît les menaces et met la population israélienne en insécurité perpétuelle. C'est donc un mauvais choix pour

Projet de réforme pénale: aussi indispensable qu’ inabouti

0 commentaire Le par

Paris, le 2 avril 2014 Reconduction de Christiane Taubira : laissez-la conduire la réforme ! Christiane Taubira a donné le cap en 2012 : « Il y a des années qu’on sait que la prison, sur les courtes peines, génère de la récidive. Il faut arrêter ! Ça désocialise, ça coûte cher et ça fait de nouvelles victimes ». Jamais un ministre de la Justice n’avait assumé de faire face à une telle réalité, là où d’autres continuent à « faire croire à l’opinion publique qu’en enfermant de plus en plus, n’importe comment, et pour n’importe quoi, on assure sa sécurité »1.

Par Anticor: la corruption et la pathologie du secret

0 commentaire Le par

  La pathologie du secret Article paru dans "LE MONDE" le 14.03.2014 à 17h16 |Par Eric Alt (Vice-président d'Anticor, association de lutte contre la corruption. ( www.anticor.org ) Un an après l'affaire Cahuzac, vingt ans après l'affaire Urba, tout se passe comme si rien n'avait changé. Les faits de corruption à droite révélés ces derniers jours s'ajoutent à de nombreux dossiers en cours. Ils n'ont de particulier que leur soudaine accumulation. Au-delà de l'arrogance, de l'hypocrisie ou du déni, des constantes peuvent être observées : l'insuffisance des règles sur le financement de la vie politique, le culte du secret, les attaques contre les magistrats. Pour remédier à ces dérives, des lois ont

Les derniers contenus multimédias