Section Roquevaire
Section Roquevaire

Réchauffement climatique: nouveau rapport alarmant

0 commentaire Le par

      Les experts du Giec ne parlent même plus de stopper le réchauffement climatique, mais de le ralentir : ils estiment qu’il est «encore possible » de le contenir en-dessous de + 2° d’ici 2100.      Quelques-uns des constats du Giec sont accablants : le niveau de gaz à effet de serre dans l’atmosphère n’a jamais été aussi important « depuis 800 000 ans » (information qu’il est possible de connaître notamment grâce à l’étude des calottes glaciaires). Depuis le début de la révolution industrielle, 2000 milliards de tonnes de CO2 ont été émises… dont la moitié durant les 40

Transition énergétique: le projet de loi a été voté

0 commentaire Le par

     Le projet de loi sur la transition énergétique a été adopté.      À l’article 3 (bâtiments), il a été précisé que « la limitation en hauteur des bâtiments dans un plan local d’urbanisme ne peut avoir pour effet d’introduire une limitation du nombre d’étages plus contraignante d’un système constructif à l’autre. »      L’article 7 bis, relatif aux compteurs électriques « intelligents », a été amendé selon les vœux – entre autres – du médiateur de l’énergie, qui demandait que ces compteurs soient munis d’un système permettant aux consommateurs de voir « en temps réel » leur consommation exprimée en euros. Ce, sans facturation supplémentaire.    

Fermeture de Fessenheim: un coût considérable

0 commentaire Le par

  Le rapport commandé par la commission des finances de l’Assemblée à Hervé Mariton (Drôme) et Marc Goua (Maine-et-Loire) sur le coût d’une éventuelle fermeture anticipée de la centrale nucléaire de Fessenheim (Haut-Rhin), provoque la polémique.      Ce rapport estime le coût total de cette fermeture à quelque 5 milliards d’euros.       Ce que la commission des finances pointe du doigt, au-delà de la question de Fessenheim, c’est « le manque total d’éléments financiers » dans l’étude d’impact accompagnant le projet de loi de transition énergétique, comme l’a souligné Gilles Carrez lui-même, président de la commission.       Plus particulièrement,

Il fera plus chaud et plus humide dans la France de 2100

0 commentaire Le par

Vers plus de chaleur et de pluie : c’est la météo du siècle à venir pour la France, selon un rapport remis samedi 6 septembre à la ministre de l'Ecologie Ségolène Royal.      Il faut s’attendre à une hausse des températures moyennes de 0,6 à 1,3°C en métropole d’ici à 2050, par rapport aux années 1976 à 2005. Viendrait ensuite une aggravation de cette tendance avec une hausse moyenne de 2,6 à 5,3°C entre 2071 et 2100. Elle « pourrait largement dépasser les 5°C en été » dans le Sud-Est, la zone la plus marquée par le réchauffement climatique.      Les phénomènes météo extrêmes

Réactions contrastées au projet de loi de transition énergétique

0 commentaire Le par

     Les réactions à la présentation officielle du projet de loi de transition énergétique ont été très contrastées hier. Ce sont les régions, par la voix de l’ARF, qui ont réagi le plus vite, et elles ont exprimé leur satisfaction : « objectifs ambitieux et réalistes, large place aux collectivités locales »…      Grande vigilance concernant l’instauration de nouvelles normes telles que l’obligation de réaliser des études et des travaux d’isolation à chaque intervention lourde en toiture ou en façade de bâtiments ; de l’introduction d’objectifs de tri et de recyclage particulièrement ambitieux ; de nouvelles évaluations à conduire lors de l’élaboration des PLU dont les mises en œuvre

Transition énergétique: beaucoup d’ambitions, peu de moyens

0 commentaire Le par

 Comme prévu, Ségolène Royal a présenté hier en Conseil des ministres une communication relative au projet de loi de transition énergétique.      Les objectifs qui seront inscrits dans la loi sont en effet clairs : diminution de 30 % de la consommation d’énergie fossile d’ici 2030 ; ramener la part du nucléaire à 50 % d’ici 2025 ; « porter en 2030 la part des énergies renouvelables à 32 % de la consommation énergétique finale ». Pour atteindre ces objectifs, la ministre a martelé qu’elle comptait avant tout sur « la mobilisation des territoires ». D’ailleurs, de façon originale, chaque chapitre du dossier présentant le futur texte

Le médiateur national de l’énergie dénonce les hausses de tarif

0 commentaire Le par

   Le nouveau médiateur national de l’énergie, Jean Gaubert, a présenté avant-hier le rapport annuel 2013 de cette institution.      Dans ce rapport, le médiateur met particulièrement en avant ses « inquiétudes » sur la montée de la précarité énergétique.      La précarité énergétique s’accroît d’une part parce que la précarité tout court gagne du terrain, chômage oblige ; ensuite parce que les prix de l’énergie (électricité, gaz, fioul, carburants) ne cessent d’augmenter. Toutes les projections prévoyant une hausse conséquente, dans les années à venir, de la CSPE – la contribution au service public de l’électricité, taxe payée par tous les consommateurs, qui

2013, un mauvais cru pour les énergies renouvelables

0 commentaire Le par

 L’Observatoire européen des énergies renouvelables, Observ’er, vient de faire paraître son quatrième « Baromètre des énergies renouvelables »,      Parmi les résultats exposés, on retiendra la confirmation que l’éolien s’essouffle : depuis trois ans, « les puissances annuellement installées sont en régression ». 2013 semble toutefois marquer un début d’inversion de tendance, la loi Brottes, en mars 2013, ayant levé un certain nombre de contraintes administratives, comme la règle des 5 mâts minimum par parc,      Concernant le photovoltaïque, l’étude parle carrément d’un « effondrement » des puissances connectées en 2013 : entre 2012 et 2013, le recul a été de 59%. En cause, la fin

Les derniers contenus multimédias